lougalino

Collaboratrice de la Faculté de Médecine

« Dehors, le soleil brille. C’est une magnifique journée d’automne. La lumière rasante de cette fin d’après-midi avive l’éclat flamboyant des feuilles dorées des chênes, souligne la profondeur des rouges qui habillent les arbustes et illumine le vert intense des prairies. Il fait beau à n’y pas croire, comme dans ce poème d’Aragon. Finalement, mon inquiétude de ne pas trouver les mots justes était probablement futile. Ma mère est un peu confuse. Elle semble me reconnaître, mais dit des choses étranges. Sa voix a changé. La langue aussi. Elle ne s’exprime plus que dans sa langue maternelle. C’est ma langue maternelle à moi aussi, évidemment, mais il y a si longtemps que je ne la pratique plus. J’ai l’impression dérangeante que ce n’est pas tout à fait elle dans ce lit. Elle me rappelle quelqu’un d’autre. Une présence familière, mais inopportune occupe son corps, comme si, profitant de sa brève mort, ma mère l’avait ramenée avec elle de l’au-delà. […] »

 

– Extrait du triptyque Égarement, réflexion poétique sur les relations mère-fille selon une perspective intergénérationnelle… Disponible en entier ici!

Chercheuse et enseignante à la Faculté de Médecine, lougalino aime, à ses heures perdues, « explorer des univers moins cartésiens, expérimenter hors des cadres et écrire juste pour le plaisir de sentir, parfois, les mots trouver leur juste place ».

Ses œuvres de fiction incluent des nouvelles, un roman auto-édité, un livre pour enfants, un recueil d’impressions, CouLouRal, et un petit recueil regroupant 4 courtes nouvelles et 4 dessins.

Capture d_écran 2017-12-03 à 00.47.41

 

Pour la suivre, rendez-vous sur son blog, Impresscience.
Pour la contacter directement, un petit mail par ici.