Elleigiv

Ex-étudiante en Traduction & Interprétation

“L’histoire de ma vie est un voyage. Comme mes photos, comme l’amour inégalable que j’ai pour l’art. Je suis née dans une ville au cœur de la côte amalfitaine, dans le sud de l’Italie. Dans toutes mes photos, j’essaie de montrer la dichotomie de son âme. Une sainte et une pute, deux moitiés qui ne pourront jamais être scindées. Je conçois son être à travers l’attachement radical à mes racines, d’un côté, et en même temps, leur négation. Cela me nourrit et m’inspire. De l’autre côté, la passion énorme pour les voyages, une curiosité brûlante qui m’a poussée à l’aube de mes 18 ans vers l’Université de Genève, vers la traduction et la communication. Traduire est un art. On devient le pont entre deux mondes, entre deux cultures, entre deux histoires. On crée, on modifie, on cherche la petite bête. Exactement comme en photographie.”

Foto 2

Foto 11

Elleigiv_There is no future without past

« There is no future without past » – Salerno, Italie

Foto 2(1)

“Mon sujet, ma muse inspiratrice (et inspirante) préférée est Paris. La ville la plus photogénique sur la planète. J’ai eu la chance (merci Unige !) d’y habiter pour 3 mois pour mon échange. Paris pour moi c’est la révolution de mai ’68, c’est l’architecture néoclassique du XIX siècle, c’est la splendeur qui reste de La Belle Époque.”

Elleigiv_Paris sera toujours Paris

“Le concept d’Uni Art m’a énormément plu. Depuis le tout premier moment, j’ai trouvé génial le fait de vouloir découvrir le talent caché derrière les murs de la forteresse universitaire. Il m’a fait penser, en reprenant un hymne de mai ’68, à: « Sous les pavés, la plage ». Et croyez-moi, pour quelqu’un qui est né à côté de la mer, il n’y a rien qui permet de se retrouver plus qu’imaginer une plage.”

Foto 3

 

Elleigiv prend ses photos avec son portable. Avec une prédilection pour l’architecture, elle cherche les détails et les particularités qui peuvent passer inaperçus dans le quotidien.

 

Retrouvez-la sur: